Anderson Silva a échoué un test de drogue à cause d’un supplément contaminé

'The Spider' pourra revenir dans l'Octogone avant la fin de l'année!

À la fin de 2017, Anderson Silva a été retiré d’un événement en tête d’affiche à Shanghai en Chine, après avoir échoué à un test de drogue. L’ancien roi des poids-moyen de l’UFC avait testé positif pour un hydrochlorothiazide diurétique et une testostérone synthétique appelée méthyltestostérone.

Alors que beaucoup s’attendaient à une longue suspension en raison de son deuxième échec de test de drogue, il semblerait que Silva sera en mesure de retourner à la compétition bientôt. L’USADA a depuis annoncé que son échec était dû à un supplément contaminé.

Après la notification de son test positif, Silva a fourni à l’USADA un récipient ouvert d’un complément alimentaire composé qu’il utilisait au moment de son test positif. Bien qu’aucune substance interdite ne soit mentionnée sur l’étiquette du supplément, les tests effectués par le laboratoire accrédité par l’AMA à Salt Lake City ont confirmé la présence de méthyltestostérone et d’hydrochlorothiazide dans le produit. Par la suite, dans le cadre de son enquête plus large sur les pharmacies de composition brésiliennes, l’USADA a obtenu de manière indépendante de nombreux produits de supplément à partir de la même pharmacie qui préparait le supplément contaminé de Silva. L’analyse de ces produits par le laboratoire de Salt Lake City a confirmé qu’ils étaient également contaminés par des substances interdites, y compris des agents anabolisants multiples et des diurétiques.

Contrairement à la suspension de six mois que l’USADA donne habituellement à ceux qui ont ingéré involontairement des substances contaminées, Silva reçoit plutôt une suspension rétroactive d’un an pour son deuxième test échoué.

Selon l’USADA, ‘The Spider‘ est maintenant le quatrième combattant de l’UFC à être suspendu par l’organisation antidopage après avoir pris des suppléments d’une pharmacie brésilienne. Junior dos Santos, Antonio Rogerio Nogueira et Marcos Rogerio de Lima sont les trois autres.

La peine rétroactive de Silva remonte au 10 novembre 2017, date à laquelle il a été provisoirement suspendu. Cela signifie que l’athlète de 43 ans sera admissible à combattre dans l’Octogone à nouveau après le 10 novembre 2018, et il a déjà exprimé son intérêt à revenir.

Son équipe a publié une déclaration à Ariel Helwani, disant qu’il estime que son «héritage est restauré».

“Je suis justifié”, lit-on dans la déclaration de Silva. “Les neuf derniers mois ont été extrêmement difficiles. Je me sentais comme si ma carrière et tout ce pour quoi j’avais travaillé si dur était sur le point de mourir et que mon avenir était en suspens.

Je savais dans mon cœur que je n’avais rien fait de mal et je coopérais pleinement avec USADA au cours de leur enquête pour le prouver. Aujourd’hui j’ai une énergie renouvelée. Mon héritage est restauré. Je peux me concentrer sur mon retour dans le ring et le prochain chapitre de ma vie après les combats.”

En 2015, la victoire de Silva sur Nick Diaz a été annulée après un test positif pour plusieurs substances, y compris la drostanolone et l’androstérone.

 

Autres articles récents:

anderson silvaz-Latest news
VOTEZ

Selon vous, qui a remporté le combat entre Robert Whittaker et Yoel Romero?

Résultats des votes

Loading ... Loading ...