Conor McGregor accusé de trois voies de fait dont une accusation de méfait à comportement criminel.

Conor McGregor est confronté à plusieurs délits et un crime après son saccage à travers le Barclays Center jeudi, tout en attendant de se présenter devant un juge à New York.

Conor McGregor reste en garde à vue après avoir été inculpé de quatre chefs d’accusation suite à un incident où le champion poids léger de l’UFC a traversé le Barclays Center, assaillant un bus et blessant plusieurs personnes.

Selon un porte-parole du département de la police de New York, McGregor a été accusé de trois chefs d’accusation de délit, ainsi que d’un chef de méfait criminel.

Les trois chefs d’accusation de voies de fait sont passibles d’une peine maximale d’un an d’emprisonnement, assortie d’une amende de 1 000 dollars. L’action criminelle provient des dommages causés à l’autobus, qui était de plus de 1500 $. Cette accusation s’accompagne d’une peine d’emprisonnement maximale de sept ans.

Due au fait que McGregor n’a aucun casier judiciaire aux États-Unis, il est peu probable qu’il finira par faire face à une accusation de crime comme une première offense. Au lieu de cela, McGregor sera probablement demandé de payer les dommages occasionés alors que son avocat tentera de diminuer les charges à son encontre.

McGregor attend toujours un moment pour sa mise en accusation devant un juge à New York, où il répondra aux charges et la caution sera fixée pour la superstar irlandaise. Une fois sa caution déposée, McGregor sera libéré.

McGregor s’est livré à la police vers 22h30 jeudi où il a été détenu en garde à vue après avoir été interrogé sur l’incident.

McGregor s’est présenté au Barclays Center à l’improviste et a continué à se rendre aux quais de chargement où deux autobus séparés étaient garés avec de nombreux combattants de l’UFC attendant d’être transportés à leurs hôtels après un événement médiatique qui a eu lieu plus tôt dans la journée.

McGregor et son entourage ont attaqué le bus en lançant plusieurs objets, dont un chariot et une chaise qui a fracassé les vitres à l’avant et à l’arrière du véhicule. McGregor aurait agît ainsi par représailles contre Khabib Nurmagomedov après avoir été impliqué dans un autre incident au début de la semaine, où lui et son entourage ont coincé le combattant poids plume Artem Lobov dans l’hôtel où tous les combattants logaient en vue de l’événement de l’UFC 223.

McGregor est alors arrivé à New York en provenance d’Irlande, où il aurait cherché à venger son ami et coéquipier, ce qui a causé ce chaos au Barclay center.

Alors que Nurmagomedov ne s’est jamais retrouvé face à McGregor, plusieurs autres combattants ont été blessés, dont Michael Chiesa, qui a subi plusieurs coupures au visage suite au débris de verre du bus ainsi que Ray Borg, qui a reçu du verre dans les yeux.

Les deux combattants ont ensuite été retirés de l’UFC 223 et leurs combats ont été annulés.

Une troisième personne identifiée comme une employée de l’UFC a également été blessée pendant la mêlée.

La président de l’UFC, Dana White, a par la suite qualifié le comportement de McGregor d ‘”incident le plus dégoutant” de l’histoire de la compagnie en avertissant la superstar irlandaise qu’il ferait probablement face à plusieurs poursuites judiciaires en plus des accusations criminelles.

Conor McGregorz-Latest news
VOTEZ

Voulez-vous voir plus d'articles sur Bellator / ONE Championship / Cage Warriors / TKO MMA

Loading ... Loading ...