Joe Rogan veut l’abolition des ‘bonus de victoire’ et des contrats stables pour les combattants

Le commentateur de l'UFC croit que c'est 'ridicule' que 50% du salaire d'un combattant puisse dépendre d'un juge

L’une des caractéristiques les plus intéressantes de ‘l’ère moderne‘ de l’UFC est la réévaluation constante de la structure de rémunération dans la promotion.

Cela est dû, en grande partie, à la menace imminente des syndicats / associations de combattants ainsi qu’à la situation financière de l’UFC, acquis par WME-IMG pour 4,2 milliards de dollars en 2016, et les recettes de l’organisation pour les événements à la carte.

Tout au long de l’histoire de l’UFC, l’un des objectifs de nombreux combattants (et leurs gérants) était de décrocher l’un des rares contrats sans ‘prime de victoire’ et avec des points de r.numération en lien avec le nombre de vente.

Par exemple, au sommet de sa carrière, Chuck Liddell remportait un énorme salaire qu’il gagne son combat, ou qu’il le perde. Le résultat du combat n’avait rien à voir avec sa bourse. Il a fait le même 500 000 $ pour vaincre Wanderlei Silva à l’UFC 79 qu’il a fait quand il a perdu contre Rashad Evans à l’UFC 88.

La suppression du bonus de victoire élimine certaines variables qui sont hors du contrôle du combattant et place les pugilistes dans une position plus stable financièrement où ils peuvent planifier adéquatement leur vie – qu’ils gagnent ou qu’ils perdent.

S’exprimant sur le sujet durant son JRE MMA Show, le commentateur de longue date de l’UFC, Joe Rogan, a fustigé la pratique actuelle des ‘bonus de victoire‘, conçus à l’origine pour que les athlètes se dépassent.

“Je n’aime pas le bonus de victoire. Je ne pense pas que quiconque se bat plus fort, ou mieux, pour le bonus.

Pour moi, c’est un vrai problème dans notre sport. Je pense que les gars devraient être payé ce qu’ils sont payés. Je pense que si vous avez un contrat, ce contrat devrait être pour un certain montant d’argent ‘X’.

Si vous avez des points sur les ventes de pay-per-view, on ajoute à ‘X’. Mais l’idée que la moitié de ton salaire puisse dépendre d’une série de juges quand même incompétent est complètement fou!”

Les arbitres, les juges et le risque de blessures d’adversaires par accident sont des préoccupations constantes pour les combattants – puisque ces éléments peuvent leurs coûter la moitié de leurs salaires, et Rogan a expliqué que très souvent les commissions sportives refusent de demander le raisonnement à leurs juges, augmentant ainsi l’instabilité du sport.

“Vous avez des gars qui s’entraînent pendant des mois, des mois et des mois, et quelqu’un qui ne comprend pas les arts martiaux va décider qui gagne et qui perd? C’est ridicule! C’est 50% de leur argent. C’est fou.”

Il est peu probable que l’UFC élimine la pratique sans la pression d’une union des combattants – officielle ou non, ce qui signifie que les salaires instables continueront dans un environnement imprévisible.

 

Autres articles pertinents:

 

ufcz-Latest news
VOTEZ

Voulez-vous voir plus d'articles sur Bellator / ONE Championship / Cage Warriors / TKO MMA

Loading ... Loading ...