AP Photo/Jeffrey T. Barnes, File)

Jon Jones sur sa suspension: ‘Ça m’a plié, mais je n’ai jamais brisé’

'Bones' a publié une très belle déclaration pour commémorer l'anniversaire de son dernier combat dans l'Octogone

Voilà plus d’un an que le monde a vu l’ancien roi des poids mi-lourds Jon Jones à l’intérieur de l’Octogone de l’UFC.

Le soir où il a affronté Daniel Cormier était un moment de rédemption pour ‘Bones‘, récupérant sa ceinture suite à une suspension d’un an en raison d’un échec de test de drogue.

Quelques semaines plus tard, la rédemption s’est transformé en cauchemar. Trois semaines plus tard, Jones fût dépouillé de son championnat une seconde fois, après avoir de nouveau testé positif pour une substance interdite.

Alors qu’il purge actuellement une suspension à durée indéterminée, Jones a pris temps de marquer l’anniversaire de sa dernière sortie dans l’Octogone, et l’enfer qui s’ensuivit après avoir découvert son dépouillement par le site gossip TMZ.

Time has a way of putting things into perspective. One year ago today I knocked out Daniel Cormier to reclaim my light heavyweight title. It was the culmination of all the sacrifice and hard work put in on the road back to where I truly know I belong. That’s at the top…the only place I’ve ever dreamed of being. Turns out it wasn’t a forever moment but a fleeting one as two weeks later I find out on TMZ of all places my title has been stripped and I’m suspended once again. To go from the spotlight to darkness, and have everything taken away from me again was a hardship the public will never truly understand. It bent me but did not break me and I had to learn to fight in a different way. I’ve spent the last year living right and getting healthy, but much of that work was spent correcting and repairing my mental space. Call it weakness if you will but even the toughest individuals need assistance getting back on track. I’ll be back, and when I am it will be a more complete version than the world has ever seen. You have to turn the lemons life gives you into lemonade, and you have to take time to sit back and enjoy it. The struggles don’t define you. It’s how you handle them that determines who you are. Be good, enjoy the day and God bless.

A post shared by Jon Bones Jones (@jonnybones) on

“Le temps a une façon de mettre les choses en perspective. Il y a un an aujourd’hui, j’ai stoppé Daniel Cormier pour récupérer mon titre de champion des poids lourds. 

C’était le point culminant de tous les sacrifices et de tout le travail accompli, là où je sais vraiment que j’appartiens – au sommet. Le seul endroit que j’ai jamais rêvé d’être.

Il s’avère que le moment n’était pas éternel mais temporel puisque deux semaines plus tard, je découvre sur TMZ, de tous les endroits, que mon titre m’a été retiré et que j’étais de nouveau suspendu.

De passer de sous la lumières des projecteurs directement aux ténèbres et me faire enlever tout ce qui m’appartient une seconde fois est une épreuve que le public ne comprendra jamais vraiment.

Ça m’a plié mais ne m’a pas brisé et j’ai dû apprendre à me battre différemment. J’ai passé la dernière année à bien vivre et à être en bonne santé, mais une grande partie de ce travail a été consacrée à la correction et à la réparation de mon espace mental.

Appelez cela de la faiblesse si vous le voulez, mais même les personnes les plus fortes ont besoin d’aide pour se remettre sur les rails. Je serai de retour, et quand je le serai, ce sera une version plus complète que ce que le monde a jamais vu. ”

Quand la vie nous donne des citrons, c’est à nous de faire de la limonade avec. Il faut prendre le temps de s’asseoir et de profiter de tout ce qui nous entoure. Les erreurs ne te définissent pas. C’est comment nous sommes capables de les corriger qui détermine qui nous sommes.

Soyez bon, profitez du jour actuel et que Dieu vous bénisse.”

Jon Jonesz-Latest news
VOTEZ

Voulez-vous voir plus d'articles sur Bellator / ONE Championship / Cage Warriors / TKO MMA

Loading ... Loading ...