Dana White: “Je vais être super énervé” si “GSP” redescend à 170 livres

Le président de l'UFC, Dana White adresse le cas de Georges St-Pierre et son potentiel prochain combat

Dana White, ne voit qu’une occasion pour le champion des poids moyens Georges St-Pierre, du moins si le Canadien ne souhaite pas se mettre à dos le président de l’UFC. Lors d’une conférence de presse au siège de l’UFC, White reste ferme sur sa position concernant le prochain combat de GSP:

“Je ne veux pas entendre ça,” dit White. “Ce n’est pas ce que je veux entendre. Je veux entendre dire qu’il va défendre son titre à 185 livres. C’est l’accord que nous avons fait. C’est le deal que nous avons fait quand nous avons fait le deal.”

Plus tôt ce mois-ci, “GSP” est retourné dans l’Octogone après presque quatre ans d’absence de la compétition et a battu Michael Bisping pour remporter le titre des poids moyens.

Bien que le contrat de St-Pierre stipule qu’il doit défendre la ceinture, «GSP» ne semblait pas sûr lorsqu’on l’interrogeait sur sa prochaine étape dans sa carrière:

“Robert Whittaker est dans mon contrat. Si je veux me battre à nouveau, ça doit être contre Robert Whittaker à 185 [livres]. C’est dans mon contrat “, a déclaré St-Pierre. “Je ne peux pas aller me battre contre Tyron Woodley ou aller me battre avec un autre gars. Mon contrat est que l’UFC ne veut pas que je me batte n’importe où. Je dois combattre Robert Whittaker, c’est dans mon contrat. C’est dans les termes de mon contrat.”

Bien que cela soit stipulé dans le contrat de St-Pierre, White reconnaît qu’il ne peut forcer personne à combattre, mais en même temps il n’arrive pas à comprendre quelle autre option il choisirait.

Une chose, cependant, est certaine: White serait terriblement énervé si le champion des poids moyens choisit de concourir dans la catégorie des poids welter l’année prochaine:

“Je vais être super énervé, et je ne sais pas où cela va mener. Qui est le meilleur à 170? Tu as Woodley, tu as ‘Wonderboy’ (Thompson), tu as (Yoel) Romero, et puis tu as Luke Rockhold. Des p*tains de monstres. Ce sont tous des monstres.”

“Il n’y a pas de combats qui semble, ‘Oh peut-être que c’est le combat que je dois prendre.’ Ecoutez, tu as pensé que Bisping était un combat d’échauffement. Tu as eu ton échauffement. Il n’y a que des animaux à 85 et 70 (83 et 77kg).”

“Il n’y a pas de bonnes options. D’attendre et d’essayer de choisir des adversaires pour te frayer un chemin, tu ne peux pas faire ça dans ce p*tain de sport. Ils sont tous durs au mal. Tu es un combattant. Vas-y et p*tain voit qui tu peux battre.”

“Tu voulais faire un p*tain de retour. Bienvenue de retour. C’est moche.”

Autres articles:

Comments

comments

Georges St-Pierrez-Latest news