Photo Credit: Adam Hunger USA Today Sports

Joanna Jedrzejczyk révèle une coupe de poids désastreuse avant l’UFC 217

L'ancienne championne des poids-paille maintient qu'elle 'ne cherche pas d'excuses' pour sa défaite face à Rose Namajunas

Le soir où Joanna Jedrzejczyk a perdu son titre de championne de l’UFC et a vu sa fiche parfaite invaincue s’évaporer grâce à un TKO dans le premier round face à Rose Namajunas, l’auto-proclamée ‘Reine des Poids-Paille’ était déterminée à affronter les médias pour répondre aux questions sur ce qui c’était produit.

Inutile de dire que Jedrzejczyk n’était pas heureuse, et plutôt sur la scène alors qu’elle tentait sans doute de faire face à sa défaite lors du premier round. Elle savait tout de même qu’il était important de parler de ce qui s’était déroulé alors que tout était encore si frais dans sa tête.

Jedrzejczyk a vanté la performance de son adversaire, Rose Namajunas et de son chemin pour devenir championne, rendant hommage à ‘Thug Rose’ plutôt que d’expliquer ce qu’elle avait fait de mal lors du combat.

Maintenant, Jedrzejczyk est de retour au camp d’entraînement pour préparer sa revanche face à Namajunas à l’UFC 223 à Brooklyn le 7 avril et elle parle enfin de ce qui s’est passé dans les coulisses avant le premier duel avec Namajunas.

Selon Jedrzejczyk, elle a subi la plus lourde perte de poids de toute sa carrière – passant de 130 livres à 115 livres en moins de 24 heures – avant d’entrer dans l’Octogone avec Namajunas.

“C’était terrible”, a déclaré Jedrzejczyk dans une interview exclusive avec Damon Martin, collaborateur chez MMANytt.com. “Une semaine avant le combat mon poids était à 127 livres le samedi. Je partais pour New York le lendemain et j’ai vérifié mon poids le matin et il était monté à 130. Les gens avec qui je travaillais (Perfecting Athletes) m’ont dit de ne pas m’en faire, que c’était seulement de l’eau, que tout irait bien. Ensuite, je saute dans l’avion, j’arrive à New York et le lendemain, mon poids était le même. Ils m’ont dit à nouveau que le lendemain, j’allais être plus légère, j’allais perdre quelques kilos, mais ce n’était pas le cas. J’étais encore à 130. Nous avions prévu d’être à 125 livres mercredi comme d’habitude, pour que la réduction de poids soit facile. Mais mon poids était plus élevé, 130 livres à tous les jours.

Je mangeais sainement, je mangeais sainement et je ne mangeais qu’un peu mais mon médecin a fait quelque chose de mal et je n’ai pu perdre de poids jusqu’à jeudi. Au moment de commencer la dernière étape de ma coupe j’étais encore à 130 sur la balance. C’était beaucoup trop.”

La coupe de poids a été si brutale que Jedrzejczyk n’était pas sûre d’être en mesure de faire le poids requis, ce qui aurait été désastreux si l’on considère qu’elle devait défendre son titre de championne.

D’une manière ou d’une autre, Jedrzjeczyk a atteint la limite des 115 livres, mais elle a certainement payé le lendemain, lors de son combat contre Rose Namajunas.

“Dans le combat, j’avais l’impression que mon esprit était là, mais mon corps ne pouvait pas le suivre. Tout était au ralenti. Après le deuxième coup de poing, je ne me souviens de rien. Les coups de poings n’étaient pas durs mais Rose était très précise ce soir là. Grand respect pour elle, elle est championne.

Je connais mon corps, je sais qui je suis et je sais à quel point j’ai travaillé pendant les 14 dernières années de ma carrière de combattant.”

Alors que ça fait encore mal de parler de sa perte de titre (et qu’elle ne soit plus invaincue) et de la perte de poids qui a précipité sa défaite, Jedrzejczyk promet qu’elle ne cherche à trouver des excuses, et qu’elle ne désire pas mettre à l’ombre ce que Namajunas a accompli en novembre dernier.

Au lieu, Jedrzejczyk explique simplement ce qui s’est passé lors de sa perte de poids et l’utilise comme une mise en garde pour les prochains combattants, afin de montrer à quel point cette pratique peut être dangereuse pour quiconque qui participe aux arts martiaux mixtes.

“Je sais que les gens disent que je cherche des excuses. Mais si je cherchais des excuses, j’aurais pu parler de la coupe de poids juste après le combat. Je suis une vraie combattante. J’ai plus de 100 combats en Muay Thai à mon actif. J’ai 15 combats en MMA et ma carrière de combattante, jusqu’ici, a été incroyable. Et ça va être encore mieux qu’avant. Mais j’ai dû faire face à ça. C’est un sport et je le savais.

Avant chaque combat, je disais que je visualisais ma victoire mais dans le fond de ma tête, je savais toujours que quelque chose de mal pouvait arriver dans le combat. C’est finalement arrivé dans mon dernier combat.”

Le passé est maintenant derrière elle, et maintenant, Jedrzejczyk est prête à se concentrer sur la tâche devant elle, qui est de récupérer le titre des poids-paille de l’UFC le 7 avril.

“Je sais qui je suis”, a déclaré Jedrzejczyk avec confiance. “Et je sais que je vais récupérer cette ceinture.”

Autres articles pertinents:

Comments

comments

EXCLUSIFExclusiveJoanna Jedzrejczykz-Latest news