Photo Credit: Gary A. Vasquez - USA TODAY Sports

L’AUDIENCE DE JON JONES AU SUJET DE SON DOPAGE A FINALEMENT UNE DATE

L'ancien champion des poids mi-lourd devra comparaître devant la Commission Athlétique de l'État de la Californie bientôt pour recevoir sa sentence suite à un test antidopage échoué

L’ancien champion déchu des poids mi-lourd de l’UFC, Jon ‘Bones’ Jones, découvrira bientôt quelle sera la conséquence après qu’il ait échoué un test anti-dopage suite à son dernier combat contre Daniel Cormier en juillet 2017.

Rappelons que Jon Jones avait testé positif pour du turinabol, un stéroïde synthétique.

Jones devra comparaître devant la California State Athletic Commission (Commission athlétique de l’état de la Californie) le 27 février prochain à Anaheim.

En plus d’avoir été suspendu provisoirement, la Commission de Californie a également renverser sa victoire contre Cormier à un No-Contest (et l’UFC lui a retiré le championnat) suite à la révélation du test de drogue positif.

Jones devait initialement comparaître devant la commission en décembre, mais son équipe avait demandé une nouvelle date de comparution. Les représentants de l’équipe de Jon Jones ont nié avec véhémence qu’il ait consciemment pris une (ou des) substance interdite avant son combat contre Daniel Cormier à l’UFC 214, en juillet dernier.

La saga de Jones est encore loin d’être terminée. Après qu’il se soit présenté devant le tribunal de la commission athlétique et reçu sa peine, il devra se soumettre à l’USADA (Agence antidopage des États-Unis), qui avait signalé le test de drogue échoué.

Les responsables de l’USADA ont refusé de commenter au sujet de l’arbitrage de Jon Jones. Rappelons que Jones a déjà fait face à un arbitrage par l’USADA auparavant, lorsqu’il avait testé positif pour deux substances interdites (Clomiphene et Letrozol). Il avait finalement écopé d’une suspension d’un an, en 2015.

Puisque l’ancien champion a déjà commis une infraction à la politique antidopage de l’UFC et de l’USADA, il est possible que sa suspension puisse durer jusqu’à quatre ans, selon les circonstances entourant le test positif.

La Commission de Californie déterminera de sa propre punition pour Jones lors de l’audience en février, et celle-ci pourrait ou non être similaire à la sentence que lui décernera l’USADA plus tard.

En attendant, Jon Jones restera en suspension provisoire jusqu’à ce que ses audiences avec la California Commission et l’USADA soient terminées.

Comments

comments

Jon Jonesz-Latest news