Michael Bisping admet qu’il n’aurait pas dû combattre contre Gastelum

L'ancien champion des poids-moyen a parié et ultimement perdu en Chine

Michael Bisping ne regrette pas d’avoir accepter un combat contre Kelvin Gastelum, seulement trois semaines après avoir été vaincu par Georges St-Pierre, mais il est prêt à concéder que ce n’était probablement pas la meilleure idée qu’il n’ai eu, non plus.

21 jours après avoir été mis inconscient par étranglement par Georges St-Pierre et avoir perdu son titre de champion des poids-moyen, Michael Bisping se fait mettre KO dans le premier round de son combat contre Kelvin Gastelum, à Shanghai en Chine.

À lire: Georges St-Pierre: L’UFC n’aurait pas dû laisser combattre Michael Bisping contre Kelvin Gastelum

Pour Bisping, le combat contre Gastelum avait pour but d’effacer le mauvais goût que la défaite contre St-Pierre lui avait laissé à la bouche. Nous savons maintenant que son plan n’a pas porté fruit.

“Ça n’a pas été en ma faveur, comme tout le monde a pu le voir. Je me sentais très bien au moment du combat, honnêtement. Avec un peu de recul, je peux admettre que j’étais épuisé. Je m’étais trop entraîner, j’étais fatigué au niveau physique et émotionnel. Le problème d’avoir un égo aussi énorme que le mien est que tu crois que tu peux battre n’importe qui. C’est ma putain de fierté qui m’a poussé à accepter le combat contre Kelvin. Je croyais pouvoir le battre. Aucune excuse, il m’a frappé avec une gauche foudroyante et j’ai été mis KO. Félicitations à Kelvin.

Ça a été un gros pari de ma part – mais malheureusement, je n’ai pu encaisser. Ça aurait été fantastique de remporter le combat. Mais c’est ce qui arrive quand tu roules les dés – des fois les choses tombent bien, d’autres fois, non.”

Bisping a honnêtement admis qu’il n’aurait probablement pas dû solliciter le combat contre Gastelum, considérant l’étendu de son entraînement pour St-Pierre.

L’ancien champion avait été impliqué dans un camp d’entraînement pour plus de trois mois, qui a sans doute laisser des traces au niveau physique et émotionnel. La perte à l’UFC 217 n’a définitivement pas aidée. Il admet qu’il n’a pas fait preuve de bon jugement.

“J’essayais de me débarrasser des démons à l’intérieur de moi avec ce combat. Je croyais que je me sentirais mieux si j’effaçais la perte contre St-Pierre avec une victoire rapidement. J’ai parié et j’ai perdu. Ce n’était pas le bon choix pour moi.”

Autres articles pertinents:

Comments

comments

Michael Bispingz-Latest news