Photo Credit: Jason Silva USA Today Sports

Stipe Miocic estime que Francis Ngannou le prend à la légère

Le champion est prêt à défendre son titre pour la 3ième fois, ce qui serait un record pour la division des poids-lourd.

Stipe Miocic est confortable quand il n’est pas le “favori”

Même en tant que champion des poids-lourd en titre de l’UFC, Miocic a souvent entendu dire que ce n’était qu’une question de temps avant qu’un combattant ou un autre ne lui enlève le titre.

Bien sûr, Miocic n’a probablement jamais entendu ces chœurs de sceptiques aussi fort qu’il ne l’entend maintenant, avant l’UFC 220, où il devra affronter un frappeur aussi féroce qu’il en est épeurant.

Francis “The Predator” Ngannou a décroché sa place en tant que prétendant au titre des poids lourd, grâce à une série de stoppages dévastateurs, aucun aussi impressionnant que son KO à l’endroit d’Alistair Overeem à l’UFC 218 en décembre dernier.

Lors de la conférence de presse d’avant-combat de l’UFC 220, Ngannou s’est continuellement moquer de Miocic, disant que le champion était intimidé. Depuis, le combattant Franco-Camerounais a ajouté qu’il est le champion non-couronné dans la division des poids-lourd.

Rien de cela semble ébranler Miocic cependant, qui n’a jamais paru être dérangé par les propos de son adversaire, mais il semble penser que Ngannou pourrait commencer à croire à son propre battage médiatique avant le plus gros combat de sa carrière.

“J’espère qu’il ne me prendra pas à la légère mais je crois que c’est ce le cas”, a déclaré Miocic. “Laissez-le penser comme ça autant qu’il le voudra. Ce sera un moment terrible pour lui de découvrir au milieu du combat qu’il ne peut pas faire ce qu’il veut – pas contre moi.”

Lors de cette même conférence de presse, Miocic était assis dans son fauteuil tandis que le président de l‘UFC, Dana White, lisait une liste de faits sur la puissance de frappe de Ngannou, après qu’il ait battu tous les records de la machine à frappes au Performance Institute de Las Vegas.

Miocic hocha simplement la tête alors que White affirmait que l’impact du coup de poing de son adversaire équivalait à être frappé par une voiture qui roulait à plus de 50 KM par heure. A en juger par ces faits et la façon dont le combat a été vendu, Miocic ne peut s’empêcher de penser que l‘UFC nomme déjà Ngannou comme le prochain champion des poids-lourds, mais il compte jouer les troubles-fêtes.

“Je m’en fous. Honnêtement, je m’en fous. L’UFC fera ce qu’ils veulent faire. Je ne vais pas m’asseoir ici et les supplier de me suivre, ou de me promouvoir. Je suis habitué à ce genre de situation maintenant. Je ne vais pas m’inquiéter à ce sujet-là. Ils ne veulent pas me promouvoir, je m’en fous. Écoutez, je ne dis pas de la merde moi. C’est comme ça dans notre sport aujourd’hui. Je comprends. Il y a des gens qui peuvent vendre des PPV, apparemment, selon eux (l’UFC), j’en suis incapable.

Je n’ai pas de temps à mettre sur ça. Mon attention est sur Francis. C’est tout ce qui m’importe. Le 20 janvier, je vais me rendre à la cage et faire mon travail. Je ressortirai en tant que champion – et encore et encore – c’est ce que je vais faire. Rien ne va changer. Je vais sortir avec la ceinture encore autour de ma taille. Désoler pour les plans de marketting de l’UFC.”

 

Comments

comments

Stipe Miocicz-Latest news