Nick Diaz sur son avenir de combat: ‘Je ne veux blesser personne’

La dernière fois que Nick Diaz est entré dans l’Octogone de l’UFC, le paysage de la promotion de MMA était bien différent de celui d’aujourd’hui. Jon Jones venait tout juste de vaincre Daniel Cormier pour la première fois, Ronda Rousey demeurait une force dominante, quasi-invincible, chez les femmes et Conor McGregor n’avait pas encore mis la main sur l’or à l’UFC.

Suite à sa défaite par décision unanime contre Anderson Silva lors du main event de l’UFC 183 (décision qui a ensuite été transformée en no-contest après que les deux participants eurent obtenu un résultat positif pour des substances interdites), l’aîné de la famille Diaz fut suspendu par la commission athlétique de l’état du Nevada pendant cinq ans et s’est vu imposé une amende de 165 000 $ pour le résultat positif de son test de dépistage de la marijuana. Diaz ferait appel contre la décision et verrait sa suspension réduite à 18 mois et 100 000 dollars quatre mois plus tard. Son interdiction a été levée le 1er août 2016.

Diaz serait de nouveau suspendu, cette fois par l’USADA, pour ne pas avoir signalé à trois reprises son lieu de résidence à l’agence antidopage. Après avoir purgé une nouvelle interdiction d’un an, il serait de nouveau éligible au combat le 9 avril 2018.

Depuis lors, de nombreux combats de retour ont flotté autour du combattant de Stockton en Californie. Le roi des welterweights Tyron Woodley l’a défié à combattre à plusieurs reprises. Selon les rumeurs quelque peu confirmées par le président Dana White, Diaz retournerait dans l’Octogone pour faire face à Jorge Masvidal à l’UFC 235, mais Diaz a rapidement mis un frein à la bagarre, affirmant que la promotion de MMA tentait de le sous-payer lors de son retour.

Lundi, Nick s’est rendu sur Instagram et a publié un long message concernant son avenir en tant que combattant et la possibilité d’un retour à l’UFC, affirmant qu’il “ne voulait faire de mal à personne” et “voulait juste faire la fête”. Vous pouvez lire la déclaration entière ci-dessous.

“Je ne prétend pas être un modèle, j’ai 35 ans, mais je ne conseillerais certainement à personne de se battre pour moins que ce qu’ils valent ou de se battre gratuitement. C’est pratiquement ce que je ferais à ce stade en combattant certains de ces gars qui ne sont pas à mon niveau. Je ne voudrais pas non plus oublier mon éthique morale, même si vous ne me présentez pas comme un modèle.

S’il y avait une offre que je ne pouvais pas refuser, les choses seraient différentes. Jusqu’à ce qu’elles le soient –

J’aimerais continuer à penser que je me suis battu pour rendre le monde meilleur, mais jusqu’à ce que je puisse continuer à le faire. “Je ne veux blesser personne, je veux juste faire la fête.””

Diaz n’a jamais été réticent à parler de son aversion pour le combat, affirmant à plusieurs reprises qu’il ne l’avait fait que pour le salaire et non pas parce qu’il aimait le sport. À ce stade de sa carrière, Nick Diaz n’est pas disposé à «se battre pour rien» comme il le dit, et n’envisagera un retour dans l’Octogone que si l’offre monétaire vaut son temps.

EXCLUSIFExclusiveNICK DIAZz-Latest news
VOTEZ

Voulez-vous voir plus d'articles sur Bellator / ONE Championship / Cage Warriors / TKO MMA

Loading ... Loading ...