Sam Alvey nous parle de sa dernière victoire en poids lourd léger à l’UFC On Fox 28

« Si Daniel Cormier se blesse et qu’ils ont besoin de quelqu’un contre Stipe Miocic je suis dispo. »

Un des combattants les plus reconnaissable de l’UFC est Sam « Smile’n » Alvey.

Son sourire et sa signature de victoire.

Il devient rapidement un des combattants les plus actifs à l’UFC et commence à être connu pour ses KO.

 

Sa dernière prestation de la semaine passée n’a pas laissé indifférent. Il met Marcin Prachnio KO au 1er round en montrant une grosse évolution dans sa technique. Prachnio était sur 8 victoires d’affillées dont 6 par KO.

Il nous fait l’honneur d’une interview par Skype de Disneyworld où il célèbre sa victoire avec sa famille.

(traduit de l’anglais)

MMANytt.be : Bonjour Sam, comment vas-tu ?

Sam Alvey : Merveilleusement!

MMANytt.be : Quel combat ! Tu prends un combat en lourd léger alors que tu combats en poids moyen et tu le mets KO et de plus j’ai l’impression que ton jeu s’est largement amélioré !

S.M. : En effet je me sentais vraiment bien en allant à ce combat. Le plan était de lancer des kicks et je voulais en fait lutter. Daniel Cormier en a fait même une blague, en 14 combats je n’ai jamais fait de takedown ni lutté et donc je voulais vraiment lutter cette fois-ci. Mais les mains ont touché avant que j’en aie l’occasion.

MMANytt.be : J’avais l’impression que c’était le gameplan parfait. Tu contrôlais le clinch, envoyais des kicks hauts et bas, contre-attaquais parfaitement. Est-ce dû également au fait que tu as dû couper moins de poids, que ta technique s’est améliorée ?

S.M. : Je pense que ma technique s’est vraiment beaucoup améliorée. C’est le premier camp complet que j’ai eu depuis longtemps. Je n’étais pas blessé, j’avais tout le temps qu’il fallait pour m’entraîner et je me suis entraîné beaucoup. J’ai fait beaucoup plus de drills dans ce camp depuis très longtemps. C’est vrai qu’avant je n’avais que mes mains et j’essayais juste de mettre mon adversaire KO, et j’étais sûr que j’allais toucher mon adversaire, mais je ne pouvais pas continuer comme ça, les autres me kickaient trop, me clinchaient trop contre la cage. Je devais m’adapter. J’ai donc passé ces 4 derniers mois pour développer mes tactiques. Je suis très content de mon KO au premier round mais j’aurais également aimé voir plus d’images de moi en train d’appliquer les techniques pour lesquelles je me suis entraîné.

MMANytt.be : Et maintenant, es-tu un poids moyen ou lourd léger ?

S.M. : Actuellement je suis un poids lourd (Rires)

MMANytt.be : Tu as donc bien fêté ça !

S.M. : Pour l’instant je vais rester en lourd léger, je combattrai là où l’UFC me demandera de combattre. J’adore combattre donc je combattrai le plus que je peux. J’ai combattu en lourd léger juste parce qu’ils n’avaient personne pour moi en poids moyen, et c’était la coupe de poids la plus facile de ma carrière, j’ai dû perdre 225 grammes, c’était incroyable ! Donc si ça marche comme ça je continuerai comme ça, mais je me rends compte que quand je rencontrerai des combattants tel que Daniel Cormier et Alexander Gustaffson, ils sont beaucoup plus massifs que moi. Donc je vais commencer à m’entraîner pour prendre de la masse aussi, 10 pounds (4,5 kg), m’affiner un peu, je crois que je peux être un poids lourd léger plus massif également.

MMANytt.be : Mais ce que j’ai remarqué c’est que tu étais plus rapide que d’habitude et que ta gestion de la distance, de l’espace de la cage était vraiment meilleur. Peut-être est-ce un avantage d’être moins massif…

S.M. : Oui, c’est comme Neo dans The Matrix, je me sentais vraiment bien, tout s’était vraiment bien passé avant pendant et après. Maintenant je dois répliquer ça, continuer à répliquer, m’entraîner, driller ça.

MMANytt.be : En poids lourd léger tu combats quand même donc des gars qui sont plus massifs que toi, as-tu eu des doutes ?

S.M. : Je n’ai jamais été un combat nerveux, j’ai commencé à combattre avant de réaliser que j’en ferai un métier, je n’ai jamais stressé. Donc quand je suis monté en lourd léger je me sentais bien, en fait j’étais moins massif quand j’étais dans la cage pour ce dernier combat que quand je combats en poids moyen. Quand je combats en poids moyen je remonte de 84kg à 98kg, dans ce cas-ci je pesais 97 kg quand je suis monté dans la cage.

MMANytt.be : Mais tu te sentais mieux ?

S.M. : Je me sentais formidablement bien, je vais donc peut-être rester en lourd léger maintenant, au moins mon prochain combat, Gian Villante, j’espère que ça se fera.

Crédit photos : MMALatest

MMANytt.be : C’était en fait ma question suivante, d’où viennent tes « call out » ?

S.M. : Pour Gian c’est assez marrant, je l’ai regardé combattre il y a quelques semaines, c’était un bon combat, j’ai bien aimé, il a traîné son adversaire pendant tout le temps, et dès que le combat était terminé j’ai dit à mon épouse qu’il fallait que je l’affronte. J’ai envoyé des messages à tous mes coaches et ils ont adoré et étaient tous d’accord.

MMANytt.be : Ce qui est différent avec toi c’est que tes « call out » sont très respectueux…

S.M. : Il y a 2 gars qui font des « call out » désagréables et qui le font bien, il y a Conor McGregor qui le fait naturellement et Chael Sonnen qui est plus intelligent que les autres et qui est vraiment marrant quand il le fait. Et je ne vais pas essayer de les concurrencer dans ce domaine. Je vois trop de combattants qui essaie de faire la même chose, Covington qui essaie d’être un abruti, même Gustafsson que j’adore, mais je déteste la façon dont il parle pour l’instant à propos de Daniel Cormier, je ne suis vraiment pas fan de ça et je ne le ferai pas. Je vais faire en sortant que les gens veuille me voir et quiconque veut me combattre sera mon ami, si tu veux me combattre, sois mon ami. Je ne veux pas faire gagner de l’argent à mon ennemi, je veux faire gagner de l’argent à mes amis. Victoire ou défaite, Gian Villante se fera beaucoup d’argent si il combat avec moi.

MMANytt.be : Donc la prochaine étape c’est quoi ? Tu attends Gian Villante ou si on te propose quelqu’un d’autre sur saute sur l’occasion ?

S.M. : J’espère que ce sera Gian Villante, il a donné son accord sur Twitter, on doit parler à l’UFC pour qu’il arrange ça, n’importe où, n’importe quand. Mais si l’UFC veut que je combatte quelqu’un d’autre je le ferai. Si Daniel Cormier se blesse et qu’ils ont besoin de quelqu’un contre Stipe Miocic je suis dispo (Rires). Il faut juste qu’ils demandent et je combats, j’adore ça.

MMANytt.be : Un autre chose, on te voit toujours avec ton épouse et tes enfants aux combats, entraînements, comment arrives-tu à gérer tout ça ?

S.M. : J’aime juste qu’ils soient avec moi pendant mes entraînements et combats. Pour le dernier combat mon épouse s’est cassé la jambe et donc j’étais en double service, je m’occupais des enfants et faisait vraiment tout avec eux cette fois-ci. Elle aidait évidemment du mieux qu’elle pouvait mais elle ne pouvait même pas monter les escaliers ces 6 dernières semaines. Je ne vais pas changer parce que j’ai des enfants, je vais profiter de tous ces moments avec eux. J’ai envie de garder ma vie professionnelle et privée les mêmes.

MMANytt.be : Et comment réagissent-ils au fait que tu combattes ?

S.M. : Ils adorent ! Je leur dis toujours « Papa doit aller au travail » et ils me répondent « Papa doit aller frapper ses amis au visage ? » et je leur réponds « Oui ! » (Rires). Avant chaque combat je leur parle, surtout à l’aînée qui a 4 ans, et elle me dit « Papa, je veux que tu frappes ton ami mais ne te fait pas frapper. » et je lui réponds « OK ! Bon gameplan ! » (Rires). Et mes autres enfants adorent, ils étaient au 1er rang pour ce combat, avec mes parents, ils m’encourageaient, c’était tellement chouette !

MMANytt.be : Tu es un des combattants les plus actifs de l’UFC, tu as eu 6 combats en 1 an, comment arrives-tu à faire ça ?

S.M. : C’est l’équivalent de Donald Cerrone qui détient le record, mais j’ai fait mes 6 combats 2 mois plus rapidement que Donald a fait les siens. Mais j’y arrive grâce à des sacrifices, je sacrifie mon corps, j’ai eu des blessures, quand j’ai combattu Thales Leites j’ai combattu sur un pied, mais je voulais le record et en plus j’achetais une maison. Pour le combat avec Rashad, je l’ai accepté alors que ma cheville n’était pas guérie et ensuite je me suis blessé l’épaule pendant le combat, mais quand l’UFC m’a appelé pour combattre en Pologne j’y suis allé et en plus j’ai dû perdre 19kg, c’était vraiment dur et ça m’a lessivé. Quand je me suis réveillé le jour du combat je me suis dit que ça allait être une dure journée… J’ai fait ce que j’ai pu mais il était le meilleur ce soir-là et félicitations à lui. Je me suis encore blessé à ce combat mais cette fois-ci aux genoux et une semaine après l’UFC m’a appelé pour combattre Eryk Anders, et là je leur ai dit « Les gars, vous me tuez ! (Rires), j’ai besoin d’être un peu relax ! ». J’ai donc dit non, j’avais d’autres plans et donc je devais dire non.

MMANytt.be : On peut donc dire que tu es le plan backup de l’UFC ?

S.M. : Jusqu’à présent ça a bien marché pour moi ! J’essayais juste de laisser mon empreinte à l’UFC, je crois que je l’ai fait et maintenant il est temps pour moi de commencer à penser à la ceinture. J’ai de l’expérience, mon nom est reconnu, les gens aiment me voir combattre, maintenant je vais essayer d’avoir des plus gros combats, comme Gian, et mon prochain « call out » sera un plus gros nom en espérant que je gagne mon combat contre Gian.

MMANytt.be : Tu parles de combat pour le titre, quand vois-tu cela venir ?

S.M. : Je vais essayer d’atteindre ça endéans les 2 ans. J’ai l’impression que je vais atteindre mon apogée vers 33-34 ans et je suis à 2 ans de ça et je vais tout faire pour ça. Je vais combattre pour cette ceinture et je vais gagner cette ceinture, que ce soit Jon Jones ou Daniel Cormier ou même Anthony Johnson si il revient.

MMANytt.be : Ton surnom est Smile’n Sam, tu souris tout le temps, fait des blagues, Tu crois que les autres combattants ne te prennent pas trop au sérieux ?

S.M. : Oui, tout à fait. Et je crois que c’est à mon avantage. Je sais que je ne suis pas le combattant le plus sculpté musculairement ni le plus sérieux mais je sais que je suis meilleur que la plupart. Pourtant j’ai déjà 14 combats à l’UFC, j’en ai gagné 8 dont 6 par KO et 1 par soumission. Je sais que les gens vont commencer à comprendre et qu’ils vont commencer à hésiter à me combattre. Mais je préfère qu’ils continuent à me sous-estimer (Rires).

MMANytt.be : A ton dernier combat tu t’es permis d’arrêter de combattre quand tu l’as mis KO, quand as-tu compris que c’était fini pour lui ?

S.M. : Quand je l’ai frappé, je n’ai pas eu mal à la main, je l’ai juste senti, c’est comme si j’avais senti une partie de son âme partir quand mon poing est entré en contact avec son visage, je le savais. Le premier ko était similaire mais le 2ème était comme un couteau chaud dans du beurre, je savais qu’il n’allait pas se relever.

Crédit photos : Intagram @Smilensam

MMANytt.be : Comment as-tu célébré cette victoire ?

S.M. : Nous sommes allés à Disneyworld, c’était un rêve de mon épouse d’y aller et comme les parents étaient là on a décidé de rester une semaine de plus.

MMANytt.be : As-tu regardé le combat principal entre Jeremy Stephens et Josh Emmett ? Qu’as-tu pensé de la controverse ?

S.M. : C’était un coup de genoux illégal, même si il l’a juste effleuré sur l’aller, mais au retour ça l’a frappé à l’arrière de la tête, sans compter les coups de coudes à l’arrière de la tête. En voyant ça je me disais que j’aillais avoir le bonus de la soirée vu ma performance, mais non… (Rires). Mais franchement j’aurais préféré que ça n’arrive pas.

MMANytt.be : Quand retournes-tu à la salle ?

S.M. : Lundi, et j’y resterai jusqu’à mon prochain combat.

MMANytt.be : Un tout grand merci Sam, nous te souhaitons une bonne continuation !!!

 

 

Crédit photos Cover and others :  Buda Mendes/Zuffa LLC + Getty Images

 

EXCLUSIFz-Latest news
VOTEZ

Voulez-vous voir plus d'articles sur Bellator / ONE Championship / Cage Warriors / TKO MMA

Loading ... Loading ...